Accueil > Actualité > Dégradations au siège social d'IDELUX

Dégradations au siège social d'IDELUX

Retrouvez notre communiqué de presse suite aux dégradations survenues ce we à la Drève

Le 27/10/2019

Des milliers d'euros de dégâts au siège d'IDELUX

Triste réveil pour IDELUX. Dans la nuit du 26 au 27 octobre, le siège social de nos intercommunales a été gravement vandalisé. Inscriptions sur les murs, sur la signalisation routière, sur les enseignes, bris de vitres, bris de portes ... C'est la première fois, en presque 60 ans d'existence, qu'une opposition à un projet de développement se fait de manière aussi inacceptable et violente.

Les « amis » des sablières, venant essentiellement de la région bruxelloise mais aussi de France, ont occupé, ce week-end, l'ancienne sablière de Schoppach pour y dénoncer le développement d'une zone d'activités artisanale.

Afin de s'opposer à la reconversion de ce qui est en réalité une friche faisant l'objet d'un projet de dépollution, ils ont envahi illégalement le site et détruit des biens publics appartenant tant à IDELUX qu'au Service public de Wallonie et à Ores. Inutile de rappeler que ces biens sont en partie financés par les pouvoirs publics et donc in fine par l'ensemble des citoyens luxembourgeois. Les dégâts s'élèvent, selon les premières estimations, à plusieurs milliers d'euros.

Découvrez le reportage de TV LUX sur le sujet.

La mission de nos intercommunales reste de contribuer au développement durable de notre territoire et au bien-être de ses habitants. Certes, certains projets suscitent parfois des oppositions, c'est sain, c'est normal, c'est constructif. Être à l'écoute des observations des riverains, des recommandations des autorités locales, des impositions des administrations permet de faire évoluer positivement des projets dans le respect de chacun et de l'environnement. Nous y avons toujours été attentifs et nous comptons le rester.

L'occupation illégale du site de Schoppach, les dégradations de biens et de bâtiments sont des actes stériles et néfastes qui ne servent en rien la cause que certains entendent défendre avec tant d'ardeur. Nous déplorons ces actes et les condamnons fermement.


Focus sur le projet :

1.    Le projet de Schoppach est indispensable pour soutenir le développement économique de la Ville d'Arlon et anticiper la saturation prochaine des parcs d'activités économiques.

2.    Il ne s'agit pas d'un zoning industriel générant de fortes nuisances ni d'un l'Hydrion bis mais bien d'un parc d'activités économiques artisanal.

3.    Le projet s'inscrit dans la structure urbaine de la Ville d'Arlon à proximité directe de l'E411, en bordure du Contournement (existant et projeté). Il sera relié au centre-ville par le futur parc récréatif de l'Hydrion (véritable poumon vert arlonais). Par ailleurs, la rue de la Lorraine est le boulevard urbain de demain pour une véritable entrée de Ville. Par conséquent, les entreprises en relation avec cette vitrine devront proposer des aménagements de haute qualité architecturale et paysagère afin de renforcer cet effet de porte.

4.    Le projet vise à réhabiliter une ancienne sablière ayant par ailleurs fait l'objet de différents dépôts y compris de matériaux et déchets pollués en évitant la consommation de terres agricoles. A cet égard, il constitue une alternative partielle à l'extension du parc d'activités économiques de Weyler-Hondelange et répond à l'ambition de la Région wallonne de limiter l'artificialisation de nouvelles terres (politique « Stop Béton »).

5.    Le projet est en Zone d'Aménagement Communal Concertée à caractère économique (ZACCe) au plan de secteur. Par conséquent, sa mise en œuvre ne pourra intervenir que suite à la réalisation d'un Schéma d'Orientation Local (SOL), lequel doit obligatoirement cadrer les enjeux relatifs au développement de la zone (enjeu biologique, paysager, ...).

6.    Le projet est couvert depuis 1996 par un périmètre de reconnaissance et fait l'objet depuis 2012 d'un arrêté de la Région wallonne (DNF) autorisant l'affectation de la partie basse du site à un usage incompatible avec le Code forestier à condition de mettre à disposition gratuite du DNF une superficie de +/-5,7ha pour y créer une Réserve Naturelle Domaniale (RND).

7.    L'intérêt biologique du Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB) dit « Sablière de Schoppach » a disparu avec le temps (recolonisation et assèchement des mares). Aussi, le projet contribuera à la restauration d'un habitat d'intérêt biologique (milieu ouvert pâturé sur sol sableux) par la création d'une Réserve Naturelle Domaniale (RND) de +/-5,7 ha et une approche environnementale dans la conception et la gestion du parc d'activités économiques.

8.    Les épicéas du site sont malheureusement affectés par la problématique des scolytes ce qui a amené à l'abattage et à l'évacuation des bois contaminés.

9.    Le projet permettra d'assainir une friche polluée (Site à Réaménager). Le projet d'assainissement a fait l'objet d'une enquête publique du 15 octobre au 8 novembre 2018 qui s'est clôturée sans aucune observation ni suggestion.

10.  L'attention à accorder à la dimension environnementale sera encore prise en compte, dans les démarches de mise en œuvre du site, notamment dans le cadre du schéma d'orientation local.

11.  Le projet de parc d'activités se veut intégré, innovant et respectueux de l'environnement et de la biodiversité.

Documents à télécharger

Date événement

27/10/2019

Lieu

Arlon

IDELUX

Téléphone

+32 63 23 18 11

S'adresse à

Particulier

Jeune

Entreprise

Commune

Mots-clés

IntercommunaleProvince de Luxembourg

Toute l'actualité