Accueil > Actualité > IDELUX Eau innove avec la plantation de miscanthus dans les zones de protection de captage pour préserver la qualité des eaux de distribution

IDELUX Eau innove avec la plantation de miscanthus dans les zones de protection de captage pour préserver la qualité des eaux de distribution

Le 12/05/2020

Ce vendredi 8 mai, deux parcelles agricoles situées en zone de protection de captage d'eau ont été plantées de miscanthus. L'objectif principal de ce test est de proposer aux agriculteurs une culture alternative intéressante permettant de limiter l'utilisation  d'azote et de produits phytosanitaires sur les terres localisées dans les zones sensibles de protection de captage. Un projet original qui mobilise différents acteurs et qui s'étalera sur trois ans.

Protéger les terres situées à proximité des captages d'eau

En province de Luxembourg, 21 communes sont autonomes en matière de captage et de distribution d'eau potable.  Ces eaux proviennent des nappes phréatiques.  Il est donc important que celles-ci ne soient pas contaminées par des polluants extérieurs.  Ces captages comportent différentes zones.  La zone de prise d'eau proprement dite (généralement clôturée), la zone de protection rapprochée et la zone de protection éloignée qui comprend généralement l'ensemble des terres situées dans le bassin versant du captage. C'est la SPGE qui est en charge du financement de la protection de ces zones particulières.

Dans le cadre d'un appel à projets innovants, lancé par la SPGE, l'intercommunale IDELUX Eau a proposé l'idée de plantation de miscanthus dans les zones de protection de captage. Avec ce projet, l'Intercommunale espère récolter des données sur l'impact positif que ces cultures peuvent avoir sur les terres concernées et sur les eaux souterraines.

C'est la Commune de Libramont et certains de ses agriculteurs qui se sont portés volontaires pour mener à bien ce projet qui s'étalera sur une période de minimum 3 ans.

Le miscanthus, une culture intéressante à plusieurs titres

Ce sont des plants de miscanthus qui ont été plantés sur 2ha 33a ce vendredi 8 mai sur le territoire de la commune de Libramont, à Laneuville et Nimbermont.

Cette plante à rhizome a été sélectionnée pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce que la culture de cette plante ne demande pas d'apport en azote et en produits phytosanitaires. Rien ne doit être épandu sur ces parcelles. Ensuite, elle permet aux agriculteurs de diversifier leurs pratiques agricoles avec une plante qui peut être valorisée comme biocombustible, comme paillage ou comme litière animale.

Les zones de captage concernées par ces plantations seront suivies avec attention pendant trois ans. Les différents opérateurs de ce projet espèrent constater :

  • une diminution de la teneur en nitrates des eaux souterraines ;

  • une diminution de la teneur en nitrates lessivables des terres plantées de miscanthus.

Si les résultats sont probants, les opérateurs espèrent convaincre d'autres agriculteurs à adopter cette nouvelle culture dans les zones de protection de captage.

Les différents partenaires du projet

  • La SPGE : la Société Publique de la Gestion de l'Eau a, dans ses missions, la protection des eaux. À cette fin, elle finance la protection des captages d'eau potable et l'assainissement des eaux usées. Elle est à l'initiative de cet appel à projets qu'elle supporte à concurrence de 200 000 euros.

  • Promisc : la société a comme objectif de promouvoir la culture du miscanthus. Dans ce projet, elle est en charge de la plantation et de la valorisation du miscanthus récolté au travers d'un contrat d'achat passé avec les agriculteurs.

  • Protect'eau : une asbl dont l'objectif est de promouvoir une agriculture respectueuse des ressources en eau. Elle offre un service complet de conseils techniques et de sensibilisation pour préserver la qualité de l'eau des risques liés à l'utilisation de l'azote et des produits phytopharmaceutiques. Elle promotionne le projet auprès des agriculteurs.

  • La Commune de Libramont : la Commune a accepté de faire partie du projet, soucieuse d'offrir à ses habitants une eau de qualité.

  • Les agriculteurs : qui ont accepté de changer leurs pratiques agricoles pour tester cette nouvelle culture sur leurs terres situées en zone de protection de captage.

  • IDELUX Eau : l'Intercommunale qui pilote et fédère les différents acteurs de ce projet.

Contact :

Dimitri LEBOEUF, Chef de projets,
dimitri.leboeuf @videidelux.be, +32 497 51 91 91

Documents à télécharger

Date événement

12/05/2020

Lieu

IDELUX Eau

IDELUX Eau

www.idelux.be

S'adresse à

Particulier

Mots-clés

Eau potableIDELUX Eau

Toute l'actualité